Ministére de la Gouvernance Locale du
Développement et de l'Aménagement du Térritoire

23ème Réunion de International Steering Committee for Global Mapping à New York

23ème Réunion de International Steering Committee for Global Mapping  à New York

Remarques sur le succès de la sensibilisation sur le programme « Global Map » pour l'Afrique de l'Ouest

Discours du DG de l’ANAT  

New York, 2 août 2016

Je vous remercie de l'occasion qui m'a été donnée de venir à cet événement et de parler de la réussite du programme de sensibilisation du projet de cartographie mondiale en Afrique de l'Ouest.

Merci M. Toru Nagayama, Secrétaire Général de ISCGM, pour l'invitation à cette 23ème et dernière réunion du projet de cartographie mondiale.

Invités distingués,

Mesdames et Messieurs,

Bonjour.

Mon nom est Mamadou Djigo, je suis le directeur général de l'Agence nationale de l'Aménagement du Territoire (ANAT) qui est également active sur la planification spatiale et le développement territorial.

Au nom de tous les pays d'Afrique de l'Ouest qui ont participé aux séminaires de 2005, 2006 et 2008 sur la cartographie mondiale tenus au Sénégal, je voudrais exprimer ma profonde gratitude à toute l'équipe du projet de cartographie mondiale et le gouvernement du Japon (à travers la JICA).

Soyez assurés que cette invitation à venir ici pour parler de la réussite du projet de cartographie mondiale dans nos pays est un grand honneur pour moi personnellement et pour mon pays, en particulier à la lumière de l'initiative de rendre accessibles les données prise en 2013 par le Président du Sénégal, Son Excellence M. Macky Sall.

Le projet de cartographie mondiale a commencé comme une réponse, je crois, au manque de données géospatiales mondiales fiables qui ont été nécessaires pour faire face aux défis environnementaux mondiaux pressants. Il est passé ensuite comme une nécessité rapidement ressentie par le monde pour développer ces ensembles de données pour appuyer la prise de décision du développement durable. Et en tant que tel, il est devenu le mouvement que nous avons tous appris à connaître.

Mon pays a été honoré que ces séminaires aient eu lieu au siège de l’ANAT à Dakar. Plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest, y compris même un pays d'Afrique centrale (la République centrafricaine), ont participé à ces événements. L'état de la cartographie et des ensembles de données géospatiales de base des pays ont été présentés.

L'objectif global de ces séminaires était de répandre le projet de cartographie mondiale et les objectifs spécifiques étaient de transférer/partager les connaissances nécessaires pour aider nos pays à acquérir la capacité de développer et de maintenir les données géospatiales requises pour le projet de cartographie mondiale.

Dans l'ensemble, nous estimons que le projet de cartographie mondiale a été et continue d'être un grand succès dans la sous-région Afrique de l'Ouest. Il nous a permis de renforcer notre capacité à construire des ensembles de données et des cartes géospatiales fiables pour nos besoins nationaux et régionaux de développement, d’être conscients sur l'importance des données géospatiales pour soutenir la prise de décision pour le développement socio-économique de nos pays.

Il nous a permis en outre 1) de comprendre la nécessité de respecter les normes et les normes spécifiques pour la production de données géospatiales, de gestion et de publication, 2) de coordonner ces aspects au niveau national à travers les infrastructures nationales des données spatiales qui complètent l'infrastructure de données mondiale construite par le projet Global Mapping, 3) de démocratiser l’accès et d’encourager l'utilisation des ensembles de données globales pour résoudre divers problèmes aux niveaux national et régional à travers des études, des projets et des programmes.

Le projet offre aussi l'occasion à nos organisations régionales (CEDEAO, UEMOA, OMVS, OMVG, etc.) pour initier des projets et des programmes d'intégration régionale. Il nous a aidés à comprendre quels sont nos besoins en termes de données, les systèmes de référence géodésiques, les normes, les spécifications ...

Il nous a donné un système commun de référence cartographique régionale, ce qui a facilité une analyse cohérente des questions environnementales, économiques et sociales au niveau régional.

Merci beaucoup pour votre attention.

Mamadou DJIGO

Directeur général Agence nationale de l'Aménagement du Territoire

Ministère de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire (Sénégal)

 

© 2015 Ministére de la Gouvernance Locale du Développement et de l'Aménagement du Térritoire

Réalisé par l'ADIE