Ministére de la Gouvernance Locale du
Développement et de l'Aménagement du Térritoire

LANCEMENT DE L’UNIVERSITE DE LA DECENTRALISATION

 

LANCEMENT DE L’UNIVERSITE DE LA DECENTRALISATION

discours de

Monsieur ABDOULAYE DIOUF SARR

Ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire

TERROU BI, le 29 JUILLET  2016

Monsieur le Président de l’Union des Associations d’Elus locaux,

Monsieur le Président de la CNES,

Monsieur le Président du CNP,

Monsieur le Président de l’UNCCIAS,

Madame le « Recteur de l’Université de la décentralisation »,

Monsieur le Président du Cercle des Communicants en Décentralisation (2CD),

Monsieur le Professeur, animateur scientifique,

Mesdames, Messieurs les Directeurs généraux, Directeurs et Chefs de service,

Mesdames et messieurs les membres de 2CD,

Chers invités,

C’est avec un immense plaisir que je préside, ce matin, la cérémonie de lancement officiel de « l’Université de la décentralisation », ce concept initié par le Cercle des Communicants en Décentralisation (2CD).

Je voudrais vous remercier de votre présence qui, en plus de marquer votre adhésion à l’esprit qui anime le concept d’Université de la décentralisation, témoigne de votre grand intérêt à échanger sur le thème : la contribution du secteur privé dans le développement territorial.

Je voudrais saluer l’initiative du Cercle des Communicants en Décentralisation qui vient s’ajouter à celles déjà nombreuses que cette association a prises depuis qu’elle a démarré ses activités.

Je peux citer la participation remarquable, à l’intérieur du pays, aux activités de sensibilisation sur l’Acte 3 de la décentralisation, la création d’un magazine et d’un site internet dédiés à l’information territoriale, l’organisation de plusieurs rencontres sur le développement local.

Je voudrais ainsi féliciter le Président de 2CD ainsi que tous les membres de son association. Par la même occasion, je vous exprime ma grande satisfaction pour la manière avec laquelle vous vous distinguez grâce à un effort contributif aux actions de développement territorial.

Mesdames, Messieurs,

Le secteur privé a toujours été un acteur déterminant dans la mise en œuvre de notre politique de décentralisation. Il a toujours été un partenaire privilégié de mon département.

J’aime souvent évoquer les étroites relations que mon département a développées avec la CNES, le CNP mais aussi avec les Chambres consulaires.

Mais l’intérêt du secteur privé pour le développement local est aujourd’hui plus marqué, avec l’avènement de l’Acte 3 de la décentralisation qui cherche à rendre les territoires plus attrayants et plus productifs, capables de porter le développement durable de notre pays.

L’ambition de Monsieur le Président de la République pour nos collectivités territoriales n’est plus à démontrer. Sa vision, largement partagée par les acteurs territoriaux et nos partenaires au développement, est traduite, jour après jour, dans nos villes et nos campagnes.

Dans nos territoires, le rôle du secteur s’élargit de plus en plus, à telle enseigne que le tandem secteur privé-secteur public devient de plus en plus fort. Il faudrait s’en réjouir.

Mais, les collectivités territoriales devraient mieux saisir les opportunités qu’offre cette réalité et en tirer parti. Pour cela, il faudrait, en particulier, qu’elles développent leur capital humain, qu’elles réduisent considérablement le potentiel de conflits avec ce partenaire essentiel qu’est l’entreprise ; car c’est bien l’entreprise qui apporte de l’innovation, de la créativité, des emplois, de la richesse, etc.

Par ailleurs, j’aime souligner l’énorme contribution du secteur privé dans la formulation de l’Acte 3 de la décentralisation.

Dans le cadre de cette importante réforme, outre le partenariat public privé, le Gouvernement compte développer la responsabilité sociale de l’entreprise et la contractualisation, pour en faire de puissants leviers de financement, à même de booster les investissements dans les territoires.

C’est là où réside toute la pertinence du thème que vous avez choisi. Je me réjouis, à cet égard, de la participation remarquable du secteur privé à cette rencontre, à travers ses différentes composantes.

Mesdames, Messieurs,

L’Université de la décentralisation matérialise l’un des objectifs stratégiques de 2CD à savoir « augmenter la connaissance et la compétence des membres de 2CD en décentralisation et développement territorial ».

En outre, elle épouse les contours de la stratégie de communication de mon département validée au mois de juin 2016, car elle vient renforcer les actions entreprises par le Ministère de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, pour mieux vulgariser les politiques qu’il est chargé de mettre en œuvre.

Dès lors, le Cercle des Communicants en décentralisation peut compter sur mon appui dans l’organisation des différentes activités prévues dans le cadre de cette Université.

J’ai demandé à mes services de s’impliquer pleinement et d’accorder la plus grande attention à ce que vous faites, car j’estime que votre seule ambition c’est de contribuer au développement des territoires et à l’épanouissement de nos populations.

Mesdames, Messieurs

Je vois dans la salle de brillants intellectuels et d’éminents experts. Cela me rassure que les communications que nous allons suivre seront de haute facture et serviront de socle pour des échanges fertiles et dynamiques. Cela augure aussi d’un croisement d’idées entre patronat, élus locaux, services de l’Etat, journalistes, communicants et autres acteurs.

Je reste très attentif aux conclusions de cette matinée de travail et à celles des futures rencontres.

Pour clore, permettez-moi de féliciter une grande référence dans la décentralisation, une experte dans notre secteur, une actrice de développement. Je veux nommer Mme Awa Gueye THIOUNE.

Le choix de sa personne pour être le Recteur de cette Université de la décentralisation n’est pas fortuit.

Je voudrais dire combien je suis heureux de la voir porter cette énorme mais noble responsabilité. Je suis convaincu qu’elle saura, avec ses qualités multiples, donner à cette initiative le souffle dont elle a besoin pour produire les fruits d’un développement harmonieux et durable de nos les territoires.

Je renouvelle mes félicitations au 2CD, exprime la considération et l’attachement que mon Département porte à vos initiatives.

Je souhaite plein succès à nos travaux et déclare officiellement lancée l’Université de la décentralisation.

Je vous remercie de votre aimable attention.

 

© 2015 Ministére de la Gouvernance Locale du Développement et de l'Aménagement du Térritoire

Réalisé par l'ADIE