Close

Ministère des Collectivités Territoriales, du Développement et de l'Aménagement des Territoires

Le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires a effectué une visite de chantier à Saint- Louis, pour constater l’état d’avancement des travaux de protection côtière. Sur la Langue de Barbarie, de gros moyens sont mobilisés pour réaliser la digue de protection. Des engins qui tournent à plein régime pour le respect des délais.

Pour un financement de 10,5 milliards de FCfa, le Projet de protection côtière à Saint-Louis devrait participer à la protection des populations et des biens des quartiers situés sur la Langue de Barbarie face au risque d’érosion côtière. A terme, il devrait contribuer à l’amélioration des connaissances scientifiques sur les enjeux côtiers et à leur diffusion.  »Il est heureux de constater aujourd’hui, que les travaux avancent. Déjà sur le linéaire de 2150 mètres, 130 mètres ont été réalisés par l’entreprise. C’est le lieu de remercier l’Agence française de développement et l’Agence de développement municipal pour la réalisation de cet ouvrage. C’est un chantier important de par sa dimension et son impact futur pour les populations », a affirmé le ministre en charge des Collectivités territoriales.

Les travaux qui ont démarré le 25 janvier 2021 consistent à la réalisation d’un ouvrage en enrochement basaltique, sur une longueur de 2150 mètres linéaires. Il est constitué d’un noyau en sable, d’une couche filtre en enrochement de 100 à 200 kg posé sur un tapis de géotextile et d’une carapace de 1 000 à 2 000 kg.  »Sur le chantier, beaucoup de personnes y travaillent. Une soixantaine qui habite à Saint-Louis. Ça va permettre d’assurer l’approvisionnement en géotextile et autres. Donc c’est un chantier qui ne va pas s’arrêter malgré la pandémie de Covid-19 », a ajouté M. Oumar Guèye.

A Saint-Louis, le ministre en charge des Collectivités territoriales s’est aussi rendu à Diougoup, dans la commune de Gandon. Dans cette localité, Oumar Guèye est venu visiter le projet de relèvement d’urgence et de résilience à Saint-Louis.  »Durant ces dernières années, il y a eu des dégâts causés par des fortes houles, qui ont impacté beaucoup de populations de Guet Ndar. Face à cette situation, Son Excellence le président de la République, Macky Sall,a pris des décisions importantes de déplacer ces populations pour leur trouver des sites pour leur permettre de vivre dans un environnement adéquat. C’est dans ce sens que le projet de relèvement d’urgence et de résilience à Saint-Louis, a vu le jour », a précisé M. Guèye.

Financé à plus de 49 milliards de FCFA, le projet est exécuté par l’Agence de Développement municipal.  »La première phase d’urgence a permis de reloger provisoirement près de 600 familles. Elles sont dans de bonnes conditions. On y trouve de l’eau, de l’électricité, des écoles et autres », a-t-il soutenu.

Sur le site, un important programme de restauration des moyens de subsistance des bénéficiaires a été mis en œuvre par le projet de relèvement d’urgence et de résilience à Saint-Louis. En collaboration avec le Centre Régional d’Enseignement Technique Féminin (CRETF) de Saint-Louis et la Direction régionale du développement rural (Drdr), des formatons sur plusieurs composantes (couture, coiffure et micro-jardinage) leur ont été proposées par l’Agence de Développement municipal, après formulation des besoins. En développant de nouvelles activités génératrices de revenus, les bénéficiaires, satisfaites de l’initiative, vont pouvoir gagner leur autonomie.

Pour la deuxième phase du Projet, 1000 personnes seront relogées très prochainement. Dans le cadre de l’exécution du programme, il est prévu des constructions de logements définitifs. « On nous a montré le Projet. Il y aura des R+1 et même des R+2 où ces familles peuvent habiter de manière définitive, avec toutes les commodités », a informé le ministre en charge des Collectivités territoriales.

Ajouter un commentaire

© 2020 Ministère des Collectivités Territoriales du Développement et de l'Aménagement des Territoires
Copyright AXONE SA