Close

Ministère des Collectivités Territoriales, du Développement et de l'Aménagement des Territoires

Le ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique a présenté ses programmes et projets phares au département en charge des Collectivités territoriales. La rencontre a permis de passer en revue la problématique de la gestion des ordures, la mise en œuvre du projet des 100 000 logements, la Gestion du cadre de vie avec le Grand Prix du Chef de l’État pour la propreté dans les communes et la planification urbaine. 

Le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires et son collègue de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique ont décidé de travailler en parfaite synergie pour une réussite optimale des actions publiques. Selon Oumar Guèye, la rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des politiques publiques définies par le Chef de l’État et qui nécessitent une synergie d’actions. 

A travers cette réunion de partage, les deux ministères ont passé en revue plusieurs projets et programmes. Pour la gestion des déchets, l’implication des maires est importante. « L’Unité de coordination de la gestion des déchets solides (UCG) est en train de faire un excellent travail qui nécessite une implication parfaite des collectivités territoriales », a déclaré le ministre en charge des Collectivités territoriales. La séance de travail a permis d’aborder la question de la requalification de Mbeubeuss.  « Le Projet de Promotion de la Gestion intégrée et de l’Économie des Déchets solides au Sénégal (PROMOGEP) va nous permettre de requalifier Mbeubeuss ; il va se développer dans le cadre de la territorialisation des politiques publiques à travers les différents départements du Sénégal », indique le ministre Oumar Guèye. « Le projet devrait impacter toutes les collectivités territoriales », a-t-il ajouté. 

Pour une bonne prise en charge des déchets solides, le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique a annoncé la mutation de l’UCG. « Nous sommes en discussion avec le ministère en charge des Collectivités territoriales pour la mise en place prochaine d’une Société de Gestion des déchets qui va prendre largement en compte la question des déchets solides dans le pays », a informé Abdoulaye Saydou Sow. 

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet des 100 000 logements, Oumar Guèye a rappelé l’obligation de s’adosser aux projets et programmes du Plan national d’Aménagement et de Développement territorial (PNADT, élaboré par l’Agence nationale de l’Aménagement du territoire). « Le projet des 100 000 logements va tenir compte de la répartition spatiale définie par le PNADT », soutient M. Guèye. 

L’organisation de cette réunion d’échanges et de partage entre dans le cadre de la territorialisation des politiques publiques. Selon le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, les directives du Chef de l’État ne pourraient être appliquées isolément. C’est pourquoi, il a apprécié la tenue de la rencontre avec son collègue en charge des Collectivités territoriales. « Nous avons décidé de pérenniser ce genre de rencontre et d’être en concertation permanente pour l’application des politiques publiques », a déclaré Abdoulaye Saydou Sow. Il a rappelé l’obligation d’adosser la planification urbaine au PNADT.

Pour le Secrétaire d’État au Logement, ce projet sera déployé sur tout le territoire national. « C’est tout à fait normal que ce projet de 100.000 logements soit adossé du PNADT, puisque nous avons reçu une consigne du président de la République qui tient à ce que ce programme soit déployé sur tout le  territoire », a  dit Victorine Ndèye. Et d’ajouter : « Il ne s’agira pas de se limiter à Dakar, mais d’être partout au Sénégal, avec les mêmes commodités en termes de logement, de cadre de vie et d’hygiène publique », a-t-elle précisé. 

Ajouter un commentaire

© 2020 Ministère des Collectivités Territoriales du Développement et de l'Aménagement des Territoires
Copyright AXONE SA