Close

Ministère des Collectivités Territoriales, du Développement et de l'Aménagement des Territoires

L’Agence nationale de l’Aménagement du Territoire (ANAT) en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) va expérimenter l’élaboration des schémas communaux d’aménagement et de développement territorial des communes de Ndiob, Ndiaffate, Bargny Sandiara et Mont Rolland.  

Ces communes sont identifiées parmi les 23 communes pilotes retenues par le ministère des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires en partenariat avec le PNUD dans le cadre de la territorialisation des Objectifs de développement durable (ODD). Au regard de l’importance du projet d’Agropole Centre pour le gouvernement, des enjeux d’intercommunalité et de l’appui en cours du PNUD au Bureau opérationnel de suivi (BOS), la mission d’appui démarrera par les Communes de Sandiara, de Mont Rolland et de Bargny. Le processus de recrutement de cabinets pour la réalisation desdits schémas a déjà été entamé. Une deuxième phase concernera naturellement les communes de Ndiob et Ndiaffate.

Pour info, la mise en œuvre opérationnelle du Plan national d’Aménagement et de Développement territorial (PNADT) nécessite l’élaboration de documents, au niveau des échelons inférieurs de gouvernance, tel que prévu par la Loi d’Orientation pour l’Aménagement et le Développement durable des Territoires (LOADT, Loi N°2021-04 du 12 janvier 2021). A l’échelle de la Commune, le schéma communal d’aménagement et de développement territorial (SCADT) fixe les options d’aménagement et de développement et contribue à la mise en cohérence des projets de l’Etat, des collectivités territoriales et du secteur privé.

L’élaboration du SCADT trouve, également, son justificatif dans l’Acte III de la décentralisation qui promeut un développement des territoires à partir de leurs ressources et potentialités. Ainsi, le SCADT permettra aux communes ciblées de se doter d’un document qui organisera de manière cohérente et durable son développement. 

Le SCADT permettra de renforcer l’entreprenariat des jeunes, des femmes et des groupes vulnérables en favorisant le développement de filières de formation professionnelle pour les femmes et les jeunes filles, adaptées aux potentialités économiques des territoires, en proposant des actions de consolidation des mesures de protection sociale de toutes les personnes y compris les plus pauvres et les plus vulnérables, notamment les femmes et les jeunes filles (ODD1) et de renforcement des capacités productives des exploitations familiales par l’encadrement des activités de production agricoleafin de limiter l’exode des jeunes et favoriser le développement territorial. L’artisanat présente également un intérêt stratégique pour l’économie nationale. Beaucoup de femmes et de jeunes filles sont dans ce secteur, qui a été très éprouvé par le COVID-19. Ainsi, il est nécessaire de renforcer les capacités des acteurs de l’artisanat, notamment les femmes et les jeunes filles. 

Ajouter un commentaire

© 2020 Ministère des Collectivités Territoriales du Développement et de l'Aménagement des Territoires
Copyright AXONE SA