Close

Ministère des Collectivités Territoriales, du Développement et de l'Aménagement des Territoires

Le ministre de l’Artisanat et de la Transformation du Secteur informel Pape Amadou Ndiaye préconise que les artisans soient pris en compte dans le Plan national d’aménagement et de développement des territoires (PNADT).

M. Ndiaye prenait part mardi à un CRD présidé par son collègue des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires Omar Guèye. Selon lui, l’artisanat en tant que réalité économique a longtemps été oublié dans l’aménagement du territoire. « Depuis l’indépendance, l’artisanat est laissé en rade », a-t-il dit, relevant que ce secteur, avec ses 1,4 millions d’acteurs, est le « premier employeur » au Sénégal, devant la fonction publique, qui compte 150.000 agents.

Pourtant, l’artisanat qui concentre, avec le secteur informel, 97% des unités économiques, est confronté à un problème d’espace pour l’installation des ateliers. Il en a profité pour demander aux maires d’affecter des zones dédiées au développement de ce secteur. Selon lui, aussi bien les artisans de service (mécaniciens, etc.) que les artisans de production ont besoin d’espace pour développer leurs activités. « On (prévoit) des espaces pour la religion, les sports, mais jamais pour l’artisanat », a-t-il relevé, ajoutant que l’émergence « ne peut se faire « en laissant de côté la première entité économique ».

Avec APS

Ajouter un commentaire

© 2020 Ministère des Collectivités Territoriales du Développement et de l'Aménagement des Territoires
Copyright AXONE SA