Close

Ministère des Collectivités Territoriales, du Développement et de l'Aménagement des Territoires

Le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires et celui en charge de l’Élevage et des Productions animales ont tenu une rencontre d’échanges sur la mise en œuvre d’un programme de promotion des cultures fourragères. Sur l’instruction du Chef de l’État, les deux ministères veulent faire d’Oudalaye, situé dans le département de Ranérou, un hub en cultures fourragères. 

La rencontre qui s’est tenue au siège du ministère des Collectivités territoires, du Développement et de l’Aménagement des Territoires a été l’occasion pour les techniciens de l’Agence nationale de l’Aménagement du Territoire de revenir sur le Plan national d’Aménagement et de Développement territorial. Le Pnadt compte faire d’Oudalaye un hub en cultures fourragères. 

Cette zone sylvopastorale dispose de potentialités pour  le développement de la culture de maïs adapté aux climats chauds et des cultures fourragères.Selon le ministre en charge des Collectivités territoriales, Oumar Guèye, le projet va s’appuyer sur le potentiel hydraulique et les ressources souterraines d’Oudalaye pour  la promotion de culture fourragères. 

Dans la même dynamique, le ministre de l’Élevage et des Productions animales a salué le travail effectué par l’Anat. Selon Aly Saleh Diop, le choix d’Oudalaye est pertinent. La localité est favorable à la culture fourragère à grande échelle. 

Avec le secteur privé et les acteurs du secteur de l’élevage, les deux ministères comptent travailler en mode fast-track pour la mise en œuvre de cet ambitieux projet du Chef de l’État. À terme, il devrait relever des défis importants : l’alimentation du bétail et la santé animale. 

Ajouter un commentaire

© 2020 Ministère des Collectivités Territoriales du Développement et de l'Aménagement des Territoires
Copyright AXONE SA