Close

Ministère des Collectivités Territoriales, du Développement et de l'Aménagement des Territoires

Le Sénégal se dote d’une stratégie nationale de l’état-civil (SNEC) pour la mise en œuvre du programme de modernisation dénommé ’’Nékkal’. La validation de ce document a eu lieu, lundi 27 Juin 2022, en présence du ministre des collectivités territoriales, du développement et de l’aménagement des territoires, Oumar Gueye et la cheffe de la délégation de l’Union européenne à Dakar, Irène Mingasson.

Financé par l’Union européenne à hauteur de 18 milliards de francs pour une durée de 42 mois, le processus d’élaboration de cette stratégie a été lancé le 07 mai 2021, a rappelé Oumar Gueye. Selon le ministre, elle offre désormais un ’’cadre national plurisectoriels cohérent de modernisation du système national de l’état-civil’’, ajoutant que les données seront logées au niveau du data center de Diamniadio. ’’L’objectif général de la stratégie nationale est d’améliorer le système d’enregistrement des faits d’état-civil et la production régulière des statiques vitales’’, explique Oumar Guèye. Il a par ailleurs relevé que ’’l’absence de stratégie ne permettait pas d’assurer ni la cohérence des actions ni la capitalisation des initiatives en faveur de l’état civil’’. M. Guèye informe également que cette stratégie nationale devrait contribuer à ’’l’amélioration de la gouvernance de l’état-civil, son système d’information. Elle devrait également permettre un renforcement des capacités des acteurs et les structures impliquées dans la gestion des faits d’état-civil’’.

Dans une perspective de digitalisation de l’état-civil, le ministre des collectivités territoriales, du développement et de l’aménagement des territoires a aussi évoqué la transformation du Centre national de l’état-civil en direction nationale. Selon le directeur de ladite structure, Aliou Ousmane Sall, ’’le Sénégal est à 29% de digitalisation de son système d’état-civil’’.

La cheffe de la délégation de l’Union européenne note pour sa part que ’’grâce à cette stratégie nationale, combinée au recensement général de la population prévue 2023, le Sénégal va disposer de statistiques démographiques de qualité’’. Irène Mingasson estime qu’un ’’système d’état-civil fiable, efficace et bien organisé, permet aux citoyens de jouir pleinement de leurs droits civiques, politiques et sociaux’’.

Avec APS

Ajouter un commentaire

© 2020 Ministère des Collectivités Territoriales du Développement et de l'Aménagement des Territoires
Copyright AXONE SA