Close

Ministère des Collectivités territoriales, de l'Aménagement et du Développement des Territoires

Le Ministre des Collectivités territoriales, de l’Aménagement et du Développement des Territoires, Monsieur Modou DIAGNE Fada, a présidé la cérémonie d’ouverture du premier Symposium sur l’état civil en Afrique francophone autour du thème « les défis d’un état civil pour chacun ». Au nom de Son Excellence Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal, le Ministre Modou Diagne Fada a souhaité la bienvenue aux illustres hôtes et les remercier d’avoir bien voulu répondre à leur invitation.

Cet événement revêt une importance capitale dans la quête commune d’un état civil moderne et inclusif pour tous les citoyens du continent africain. « Dakar, ville empreinte d’histoire et terre d’hospitalité légendaire, se tient aujourd’hui comme le lieu de convergence des idées et des solutions portées par des acteurs déterminés à relever les défis cruciaux de l’enregistrement des faits d’état civil », a déclaré Modou Diagne Fada.

Pour l’occasion, il a exprimé sa reconnaissance envers toutes les délégations des États d’Afrique francophone qui ont généreusement consacré leur temps et leur énergie pour répondre favorablement à l’invitation du Sénégal. « La volonté et l’engagement dont elles font preuve témoignent de leur dévouement exemplaire envers cette thématique, renforçant ainsi notre conviction commune dans la valeur et l’importance de notre collaboration pour arriver à des systèmes d’état civil, facteur de développement socio-économique de nos nations et une clé pour une gouvernance effective », a t-il ajouté.

L’état civil constitue un système d’importance vitale pour tout État et a un rôle déterminant dans son développement socio-économique. Il est, aussi, d’une importance capitale pour une meilleure planification des politiques publiques.

Au Sénégal, l’état civil a toujours fait l’objet d’un grand intérêt pour les pouvoirs publics. Il occupe aussi une place de choix dans le Plan Sénégal Emergent, principal référentiel des politiques de développement de notre pays. « C’est à ce titre que le Président de la République Monsieur Macky Sall a fait évoluer le dispositif institutionnel en charge de la mise en œuvre de la politique de l’Etat en matière d’état civil en une Agence nationale de l’Etat civil (ANEC) », selon le Ministre.

Le Sénégal est dans une phase active de digitalisation du système d’état civil. « Aujourd’hui nous disposons de 20 millions d’actes d’état civil numérisés. L’opération d’indexation est en cours et en plus de la constitution du Registre national de l’Etat civil (RNEC) pour interagir avec toutes les structures utilisatrices des données d’état civil » a informé le Ministre Modou Diagne Fada.

Le symposium a pour principales finalités la mise en place d’une plateforme d’échanges d’expériences, entre experts francophones de l’état civil, sur les avancées en matière de politique et de réglementation afin de partager les meilleures pratiques et les stratégies pour la gestion de l’état civil.

« Mon département poursuit cette logique de travail collaboratif pour arriver à ce que chaque action soit valorisée, que chacun compte.

Cet engagement qui sera aussi porté au niveau régional et sous-régional à travers le rôle de Président de groupe des experts de l’Afrique de l’Ouest assuré par le Sénégal, représenté par le Directeur général de l’Agence nationale de l’Etat civil, Monsieur Aliou Ousmane SALL », a t-il conclu.

Il a tenu aussi à féliciter le Directeur général de l’Agence nationale de l’Etat civil, ses collaborateurs, les membres du comité d’organisation du Symposium, ainsi que les opérateurs de mise en œuvre que sont Civipol et Enabel.

 

Ajouter un commentaire

© 2022 Ministère des Collectivités territoriales, de l'Aménagement et du Développement des Territoires
Copyright AXONE SA